Les années 2000 sont-elles meilleures que les années 90 ?

Il y arrive qu'il y ait une confusion entre la musique des années 90 et des années 2000

 

ça fait quelques temps déjà que la musique des années 90 est à la mode. Et quand on parle de musique 90's, on parle surtout des tubes populaires à la freed from desire plutôt que des obscurs sons technos qui passaient dans les raves. La culture rave étant plutôt l'affaire de quelques spécialistes, c'est un terrain sur lequel je préfère rester neutre.

Non, là, on parle de musique du top 50. Le hit machine tmtc.

Or, quelle surprise lorsque l'on tombe sur des playlists ou des mix comportant des sons ne faisant pas du tout partie de la bonne période.

En effet, je ne compte plus les fois où, sur ce thème, un DJ décide subitement de caler un petit tragédie, ou un blink 182 en scred. Bon, ça fait sans doute assez freak de connaître les dates de sortie des chansons populaires mais, tout de même, pourquoi ce manque de précision ? Il est vrai que le public est plutôt pardonnable car, comme dit plus haut, il faut quand même avoir un peu de temps à perdre pour apprendre ce genre de dates. Mais de la part des DJ, c'est plus étonnant. C'est vrai, ils ont naturellement le loisir de se renseigner au moment de réunir les chansons pour un mix. Regarder la date n'est pas si compliqué. D'autant plus qu'il y a largement de quoi tenir au moins une semaine entière avec uniquement des sons 90's. C'est cette décennie qui nous a apporté les plus beaux fleurons de l'eurodance. Et ça, ce n'est pas négligeable.

Mais alors pourquoi cette confusion ?

 

La force de la nostalgie.

 

Si la plupart des gens disent adorer la musique des années 90, c'est surtout parce qu'elle leur rappelle leur jeunesse. Il est toujours intéressant de voir à quel point les mêmes personnes peuvent exécrer des chanteurs contemporains tels que Jul ou Maître Gims et devenir fous quand ils se mettent à écouter 113 ou Sniper. Sans déconner, il n'y a aucune raison objective pour dire que 113 est mieux que Maître Gims (ce serait limite l'inverse, et me clouer au pilori pour avoir dit ça n'y changera rien). En réalité, ces préférences ont un atout majeur avec leur auditoire, celui de la nostalgie. C'est un sentiment puissant nous faisant souvent minimiser le mauvais pour maximiser le bon.

Tout ça pour dire que ça fait quelques temps déjà que la période des années 90 a été réhabilitée. Car le voile de la nostalgie est arrivé pour que chacun ait un souvenir ému de cette époque (grosso modo, il faut une période de plus ou moins 10 ans après une décennie pour qu'elle commence à être de nouveau à la mode). Et c'est ce qui fait son succès actuel.

 

La confusion des décennies.

 

Pour en revenir au sujet (il faut bien), si des chansons des années 2000 se glissent dans les playlists 90's c'est que le public principal de ces madeleines de Proust s'identifient aux années 90 car c'est la période dans laquelle ils sont majoritairement nés. Mais, en réalité, une large partie des musiques qu'ils retiennent le plus proviennent de la décennie suivante.

Au mieux, chacun avait 10 ans pendant les 90's (au mieux). Et, à part un minorité de précoces, ce n'est pas l'âge où l'on est le plus conscient de ce qui se fait en terme de musiques. Des souvenirs il y en a, mais l'enfance n'est pas forcément le moment où la musique nous marque le plus. Évidemment un petit blue d'Eiffel 65 ou une Tribu de Dana de Manau fait toujours sont petit effet mais c'est du late 90's (respectivement 98 et 99). Du coup, alors que l'on s'identifie comme des enfants de la génération 90, un biais tend à nous faire croire que notre formation musicale et nos plus grands émois musicaux datent également de cette période. Eh bien c'est faux ! Prenez en réalité des sons des années 2000 et chacun se rendra compte qu'on les connaît beaucoup plus et qu'ils se rattachent à beaucoup plus de souvenirs.

 

 

Daddy DJ ne fait pas partie des années 90.

 

Voilà donc toute la confusion et aussi voilà pourquoi toutes ces musiques s'infiltrent dans les playlists 90's. Car bien qu'elles ne soient pas de la bonne époque, leur efficacité n'est plus à démontrer. Il suffit de voir ce que provoque un In too deep sur une foule pour s'en convaincre. Ce serait quand même dommage de s'en priver. D'autant que la plupart des gens qui, eux, seraient véritablement sensibles aux années 90 (les gens nés dans les années 80 donc, vous suivez ?), sont devenus trop vieux pour remplir à eux seuls des nostalgy parties (que voulez-vous, avec le temps, certains se mettent à faire des enfants). Or, il n'est pas encore temps de vanter ouvertement les mérites de la décennie 2000. Car, bien que cela approche à grand pas, c'est encore trop récent, et les articles écrits par des trentenaires du genre "10 choses que la génération 2000 ne connaîtra jamais" sont encore beaucoup trop relatable pour une partie des internautes. Prouvant ainsi qu'il est hors de question de penser que tout ce qui représente le millenial pourraient nous toucher. Quant aux millenials, eux, ils ont des choses plus intéressantes à faire que d'essayer de prouver qu'ils sont bien meilleurs que la génération qui les succède. Du coup, en attendant que le basculement officiel s'effectue, la confusion s'entretient entre les late 90's et early 2000.

 

Faut-il mieux écouter The Offspring ou Sum 41 ?

 

Face à ce constat, le vrai problème est qu'une décennie est une période vraiment longue. Sincèrement il se passe tellement de choses entre le début et la fin d'une décennie qu'il est difficile de comprendre comment est-ce que l'on peut encore utiliser un tel critère. Un enfant né en 91 aura beaucoup plus de choses en commun avec un autre né en 89 qu'avec celui né en 99 (bien qu'en surfant sur internet, j'ai cru comprendre que les gens nés en 99 se faisaient une mission de passer pour une génération 90. Chacun ses combats il semblerait).

Il est donc encore plus difficile de s'identifier à une décennie par la musique. The Offspring serait plus facile à rapprocher de Sum 41 que de Nirvana. Et pourtant, The Offspring c'est limite late 80's pour quelques tubes, là où Nirvana est entièrement 90's et Sum 41 2000's. Donc, franchement, est-ce que la décennie est le bon critère pour regrouper une certaine catégorie de musique ? Il y a peu de chance. Ou alors chacun pourrait faire démarrer sa décennie à une date arbitraire (de 8 en 8 me paraît bien, comme 98-2008).

Et surtout, si jamais vous voulez montrer qu'une décennie est meilleure qu'une autre en terme de musiques, renseignez-vous au moins sur les dates quoi !

 

 

Poster un commentaire

  • Paiement sécurisé
    Commandez en toute sécurité
  • Livraison rapide
    Expédition & Livraison rapide
  • Service client
    À vos côtés 7j / 7 !
  • Satisfait ou remboursé
    14 jours pour changer d'avis
Voir les Voir le produits trouvés produit trouvé Pas de produits trouvés icon-close
Une erreur s'est produite, veuillez réessayer ultérieurement. Voir le produit Aucun produit n'a été trouvé lors de la recherche Nouveauté Promotion Solde Vente flash  € loading ending recherche
Chargement..